"La réponse de Francisco Rodriguez del Canto tient dans une métaphore physiologique : pour avancer et grandir, il faut se nourrir efficacement de ses modèles, les assimiler, donc les digérer, les dissoudre dans ses propres sucs picturaux."

2013

TRES DE MAYO

HUILE SUR TOILE

180 X 180 cm